Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2018 - 09:49 | Mis à jour : 10:01

Arrestation et perquisition pour trafic de drogue à Trois-Rivière

Les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières ont procédé la nuit dernière à l’arrestation d’un individu en lien avec le trafic de stupéfiants.

L’arrestation fait suite à un appel logé au service de police dans la nuit du 1er août vers 00 h 30, signalant la présence d’une moto circulant à vive allure, près du centre-ville. Des patrouilleurs qui se trouvaient à proximité des lieux ont rapidement localisé celle-ci sur le boulevard St-Maurice à l’intersection St-François Xavier. Le conducteur de la moto, qui n’était muni d’aucune plaque d’immatriculation, fut intercepté. Après quelques vérifications, plusieurs comprimés de métamphétamines ainsi qu’une quantité de haschich furent retrouvés en possession du conducteur. Le suspect, David Boisvert 35 ans, fut mis en état d’arrestation et conduit au Quartier général.

Munis d’un mandat de perquisition pour le domicile du suspect, les enquêteurs ont procédé à une perquisition dans une résidence de la rue Rochefort, secteur Cap de la Madeleine, durant la nuit. Celle-ci aura permis la saisie de plusieurs objets en lien avec le trafic de stupéfiant ainsi qu’une certaine quantité de drogues d’ordonnance.

Le suspect, David Boisvert, a comparu au Palais de justice hier après-midi sous diverses accusations, notamment; possession de métamphétamines en vue d’en faire le trafic, menaces de mort à l’endroit d’un agent de la paix, entrave au travail des agents de la paix ainsi que possession de résine de cannabis en vue d’en faire le trafic.

La Direction de la police de Trois-Rivières rappelle que toute personne voulant partager des renseignements, de façon confidentielle, peut le faire par le programme HALTE AU CRIME, en communiquant au numéro 819-370-6700, ou directement sur le site internet du programme à l’adresse halteaucrime.v3r.net.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.