Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
5 février 2018 - 09:13

Appel à la population: Fraudes par distraction

Par Salle des nouvelles

 La Direction de la police de Trois Rivières désire mettre en garde la population concernant un type de fraude « par distraction » observée sur le territoire, et ce, depuis deux semaines. 
 
Deux plaintes distinctes furent logées à la police de Trois-Rivières concernant des fraudes avec des cartes de débit et crédit. Ces délits auraient été commis par des individus qui pourraient être de nationalité roumaine. Le modus operandi serait similaire dans les deux événements. Les victimes se seraient rendues dans des commerces de grande surface et auraient payé leurs achats par cartes bancaires (débit et crédit). Lors de la composition du N.I.P. sur le clavier, un homme dans un cas et une femme dans l’autre cas, auraient observé le code et remarqué l’endroit où la carte bancaire était rangée. Dans les deux cas, les suspects auraient suivi les victimes discrètement jusqu’à leur domicile et les auraient interpellées lorsque celles-ci sortent de leur véhicule. Ce faisant, un des suspects s’occupe de distraire les victimes en demandant des informations sur une carte routière, pendant que l’autre se charge de récupérer la carte bancaire et de tout remettre en place pour ne pas éveiller de soupçons. Par la suite, les suspects auraient effectué des achats et retraits dans des commerces. 
 
La Direction de la police de Trois-Rivières incite les gens à rehausser leur niveau de vigilance quand vient le temps de composer leur N.I.P. dans un commerce ou une institution financière et sur le fait de ranger leurs cartes bancaires dans un compartiment sécuritaire, afin de prévenir ce type de fraude.  
 
Toute personne pouvant fournir de l’information concernant ce type de délit est invitée à contacter le service de police au numéro (819) 691-2929. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.