Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
16 novembre 2017 - 13:46

Invasion de domicile dans le secteur Cap-de-la-Madeleine

Par Salle des nouvelles

Mercredi matin vers 5 h 20, les patrouilleurs de la Direction de la police de Trois-Rivières se sont dirigés dans une résidence de la rue Dorval, secteur Cap-de-la-Madeleine, pour y répondre à un appel concernant une invasion de domicile. 

Arrivés sur place, les policiers ont rencontré l’occupant des lieux, un  sexagénaire. Celui-ci aurait mentionné avoir été menacé et molesté par un individu armé qui s’est introduit de force dans son domicile. Une somme d’environ 300 $ ainsi qu’un téléphone cellulaire ont été volés. Le ratissage des environs dans les minutes suivantes n’a pas permis de retrouver le suspect. Toutefois, un technicien en identité judiciaire s’est rendu sur les lieux afin d’expertiser la résidence et récupérer certains éléments d’enquête. 

L’identité du suspect a été possible grâce aux résultats des expertises. Un homme dans la cinquantaine, connu des services policiers, a été arrêté par les enquêteurs hier soir vers 20 heures, alors qu’il revenait à son domicile. Celui-ci était accompagné d’une dame qui a également été arrêtée. Ils ont été conduits au Quartier général pour interrogatoire. La dame fut libérée avec une promesse de comparaître. Le suspect, quant à lui, comparaîtra aujourd’hui sous des accusations d’introduction par effraction et agression armée.   
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.