Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 août 2017 - 09:05 | Mis à jour : 09:16

Poursuite policière sur l'autoroute 40 à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Hier après-midi vers 14h50, les patrouilleurs de la Direction de la Police de Trois-Rivières ont reçu un appel mentionnant qu’un individu venait de voler un véhicule au commerce Trois-Rivières Chevrolet situé sur le boulevard G.H. Kruger. Quelques minutes par la suite, le véhicule fut localisé par les patrouilleurs sur l’autoroute 40 direction Ouest et du boulevard Des Chenaux. 
 
Une poursuite policière a débuté et s’est déroulée sur une distance d’environ 3 kilomètres. Le suspect au volant du véhicule volé a perdu la maîtrise de son véhicule au moment où il a emprunté la sortie 192 Chemin des petites terres. Ce faisant, il a abandonné le véhicule pour prendre la fuite à l’intérieur du boisé bordé par la bretelle de l’autoroute et du Chemin des petites terres. 
 
Le périmètre fut cerné de façon hermétique par les patrouilleurs de la police de Trois-Rivières assistés de leurs collègues de la Sûreté du Québec et une battue s’en est suivie. Cette opération a permis de procéder à l’arrestation d’un individu âgé dans la trentaine. Celui-ci fut conduit au quartier général de la Direction de la police de Trois Rivières où il sera rencontré par les enquêteurs. 
 
Il comparaîtra au Palais de justice de Trois-Rivières ce matin, notamment pour des accusations de vol de + 5000 $ et de fuite. 
 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.