Publicité

26 juin 2021 - 15:00

Plusieurs réalisations

La campagne de financement du Collège Marie-de-l’Incarnation amasse 260 000 $

Par Catherine Deveault

Le Collège Marie-de-l’Incarnation et sa Fondation ont réussi à recueillir 260 000 $ lors de leur campagne majeure de financement afin de revitaliser les installations sportives du Collège.

En plus d’investir dans les infrastructures du Collège, ce projet visait à propulser le potentiel sportif et personnel de ses élèves en les encourageant à se dépasser, en favorisant leur bien-être et les inciter à demeurer actifs tout en renforçant leur sentiment d’appartenance avec leur institution.

Plusieurs activités de financement sont venues apporter un support à la campagne principale dont La grande course des petits canards et la Grande Soirée de la Fondation.

Les Réalisations

La Fondation est déjà passée à l’action en réalisant plusieurs projets dont le réaménagement de la cafétéria, le développement d’un local de pédagogie innovante La Ruche et la remise à neuf de la surface du gymnase. Pour la rentrée scolaire 2021-2022, les élèves pourront profiter des derniers ajouts au gymnase avec les vestiaires et les installations sanitaires qui subiront une réfection complète.

« Demander une contribution monétaire à des entreprises et à la communauté durant une période économiquement plus difficile peut s’avérer risqué pour une campagne de cette envergure. Toutefois, nous avons vite compris que la communauté du Collège Marie-de-l’Incarnation est tissée serrée et qu’elle croyait fermement au projet ainsi qu’à l’avenir florissant de l’établissement. La campagne a donc pu rapidement atteindre son objectif fixé et réaliser rapidement les projets souhaités, » Benoit Marquette, Président du conseil d’administration de la Fondation du Collège Marie-de-l’Incarnation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.