Publicité

16 novembre 2021 - 16:04

Pour aider les producteurs laitiers à tirer profit du plein potentiel de l’automatisation

2 nouveaux propriétaires pour Milkomax, qui lance sa deuxième génération de robots de traite

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Milkomax, le leader mondial dans la conception et la fabrication de robots spécialisés pour la traite laitière en stabulations entravées, vient d’annoncer l’arrivée de Bertrand Rousseau à titre de propriétaire et Gabriel Rousseau, à titre de président et propriétaire dirigeant.

L’entreprise profite de cette occasion pour annoncer également le lancement mondial de leur deuxième génération de robot de traite, le ROBOMAX.

Cette nouvelle génération propose une technologie innovante visant à aider les producteurs laitiers à tirer profit du plein potentiel de l’automatisation de la traite laitière. Elle apporte une multitude d’avantages à la génération précédente du robot.

Le ROBOMAX, a été développé par l’équipe de concepteurs et de techniciens de Milkomax entre 2019 et 2020.

« En utilisant la base de la première génération de ce robot, cette nouvelle version permet maintenant à nos clients un plein contrôle sur la fréquence des traites 2, 3 ou 4 fois par jour. Un nouveau logiciel de contrôle « Fleximax » offre la possibilité de reprendre de façon autonome, sans intervention humaine, les échecs de traites pouvant survenir. Il permet aussi d’analyser le lait ainsi que toutes ses composantes en temps réel. De plus, avec l’intégration des technologies de traite par Fullwood/Packo, cette nouvelle génération permet de combiner à l’intérieur d’une même ferme des robots pour stabulations entravées et des robots pour stabulations libres », a déclaré Gabriel Rousseau, président de Milkomax.

Fermes familiales

Milkomax reste le seul fabricant mondial qui offre une solution de traite robotisée pour les fermes en stabulations entravées. Selon Agriculture Canada (2020), ces petites fermes familiales représentent encore aujourd’hui pour plus de 90% des fermes laitières au Québec et près de 67% des fermes laitières en Ontario.

« Nous sommes fiers de pouvoir participer activement à la croissance d’une entreprise québécoise qui conçoit et fabrique des produits uniques au monde dans le domaine de la robotique de traite », a déclaré Gary Desmarais agr., directeur général.

Un rayonnement international de Milkomax a été obtenu par le contrat signé avec le Japon pour 5 autres ROBOMAX à livrer en 2021. Le J.A. (Japan Agriculture) mise sur le Robomax pour offrir la possibilité à près de 10,500 fermes laitières familiales japonaises de se robotiser et ainsi contrer la menace de disparaître par manque de relève et manque de main-d’œuvre.

Cette entente de distribution se prolongera au moins jusqu’en 2024 et aura des retombées directes de plus de 8 M$.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.