Publicité

12 octobre 2021 - 11:31 | Mis à jour : 11:33

L’argent contribuera à mettre en place une base d’aqualudisme

136 000 $ pour développer le tourisme de nature et d’aventure au Lac-à-la-Tortue

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Québec vient d’attribuer une aide financière de 136 100 $ à l’entreprise Vélonautique pour soutenir un projet de développement touristique dans le secteur du Lac-à-la-Tortue, à Shawinigan.

Cette somme contribuera à mettre en place une base d’aqualudisme offrant des soins de santé, la location de vélos nautiques et une cabine flottante transformable en hébergement insolite.

La députée de Laviolette–Saint-Maurice, Marie-Louise Tardif, en a fait l’annonce aujourd’hui au nom de la ministre du Tourisme, Caroline Proulx.

« Je suis impressionnée par la créativité de notre industrie touristique, qui ne ménage aucun effort pour attirer davantage de visiteurs et leur donner le goût de passer plus de temps dans la région, affirme Mme Tardif. Outre ses paysages à couper le souffle, la Mauricie possède de nombreux attraits pour les émerveiller. C’est un terrain de jeu grandeur nature au cœur de vastes forêts, de nombreux lacs et de grands parcs. Je suis heureuse que le projet de Vélonautique puisse contribuer à la qualité de notre offre touristique. Il fera à coup sûr rayonner davantage notre destination. »

« Je suis fière d’obtenir cette subvention, grâce à laquelle je pourrai concrétiser mes idées innovantes en matière de tourisme durable, et passer d’un petit hébergement à une destination proposant des services originaux sur l’eau, ajoute Jeanne Charbonneau, présidente-directrice générale de Vélonautique et propriétaire du Gîte du Lac-à-la-Tortue. » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.