Publicité

28 janvier 2021 - 14:00

Au total, 209 navires ont accosté l’an dernier

Un trafic de marchandises de 3,3 MTM au Port de Trois-Rivières en 2020

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Le Port de Trois-Rivières a enregistré l’an dernier un trafic de marchandises manutentionnées s’élevant à 3,3 millions de tonnes métriques (MTM).

Même s’il s’agit d’une baisse par rapport à l’année record que fut 2019, l’organisation souligne que cela correspond à la moyenne des cinq dernières années et aux prévisions établies.

Ainsi, les 2,9 MTM du trafic de vrac solide ont représenté 85 % du tonnage total, le vrac liquide avec 300 000 tonnes métriques, 10 %, et les marchandises générales avec 170 000 tonnes métriques, 5 %.

Au total, 209 navires ont accosté au Port.

« On le sait, la dernière année n’a été facile pour personne, nous avons tous dû nous ajuster à de nouvelles réalités. Je tiens à souligner le travail et la capacité d’adaptation exceptionnels de nos partenaires soit, nos manutentionnaires : G3 Canada, Logistec et Groupe Somavrac, les débardeurs et tous les travailleurs du Port, ainsi que nos clients et nombreux collaborateurs. C’est grâce à eux que nous avons été, et sommes toujours, en mesure d’affronter cette période tout en rencontrant nos prévisions établies et en poursuivant le déploiement du plan de développement Cap sur 2030 », a souligné Gaétan Boivin, président-directeur général du Port de Trois-Rivières.

Rappelons qu’avec ce plan, le Port de Trois-Rivières s’est donné pour vision d’être « Un port urbain innovant, générateur de croissance, au cœur d’une chaîne logistique compétitive ».

Cap sur 2030

Un jalon important du plan Cap sur 2030 a été franchi en octobre dernier lorsque Transports Canada a confirmé l’octroi d’une aide financière de 33,4 M$, sur un investissement total de près de 130M$, pour la construction du Terminal 21. C’est le ministre des Affaires étrangères et député de Saint-Maurice-Champlain, François-Philippe Champagne, qui en a fait l’annonce officielle.

Ce nouveau terminal permettra d’accroître de près de 50 % la capacité du Port qui fonctionne actuellement à plein régime; alors que de plus en plus d’entreprises souhaitent faire appel à ses services pour rejoindre les marchés internationaux. Ce sont 716 mètres de façades de quais et près de 100 000 m2 de superficie, qui seront ajoutés à l’ouest des infrastructures actuelles. La mise en service est prévue pour début 2024.

Le partenariat entre les ports de Trois-Rivières et de Montréal a également franchi une étape importante en 2020 avec le déploiement de trois projets qui viendront améliorer les opérations maritimes des deux ports soit : la mise en place d’un portail extranet commun permettant d’encadrer l’arrivée des navires, l’harmonisation des pratiques et procédures et l’implantation d’une carte d’accès commune pour les travailleurs et visiteurs.

Investissements communautaires

Le Port de Trois-Rivières a également poursuivi sa présence soutenue dans le milieu en contribuant à la mission de plusieurs organismes locaux et régionaux.

En plus, dans le contexte de pandémie et des défis qui l’accompagnent, des dons spéciaux ont été accordés à des organismes qui offrent de l’aide de première ligne. Ainsi, COMSEP, Les Artisans de la Paix, Le Havre, Point de rue, Centraide Mauricie et Moisson Mauricie/Centre-du-Québec ont reçu une aide financière spéciale.

Rappelons également que le Port a acquis la collection d’œuvres sur toile Hommage au Saint-Laurent, réalisée par le collectif d’artistes formés de Gérard Boulanger, Yvon Lemieux, Raymond Quenneville, Robert Roy et Yvon St-Aubin, et planifie une exposition lorsque les conditions le permettront.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.