Publicité

5 novembre 2020 - 10:30

Pour les cadeaux des fêtes, un seul achat peut faire la différence

Relance économique : les gens d’affaires de la Mauricie réitèrent l’importance de l’achat local

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Avec le temps des fêtes qui approche, les membres du Regroupement des Chambres de Commerce de la Mauricie (RCCM) réitèrent l’importance de l’achat local et incitent la population, ainsi que les entreprises, à faire leurs achats en Mauricie pour cette période de l’année.

« La pandémie affecte grandement l’économie, on le sait, particulièrement les commerces et les restaurants. Pour nos cadeaux des fêtes, un seul achat peut faire la différence et on invite les entreprises à emboîter le pas », explique Pierre Mercier, président du RCCM.

En plus de faire l’achat de produits locaux, les membres du RCCM rappellent que les entreprises d’ici sont créatives et pleines de solutions.

Même si le traditionnel party de bureau n’aura pas lieu, il est tout de même possible d’encourager des fournisseurs et des traiteurs de la région en créant des activités virtuelles.

Des initiatives locales

Soucieuses de contribuer concrètement à leur économie, les membres du RCCM ont développé, au cours des derniers mois, plusieurs initiatives pour favoriser l’achat local sur les différents territoires.

➢ Mékinac : Mékinac j’achète se veut une plateforme de promotion des offres et entreprises du territoire. En plus de ce projet, la Chambre de commerce de Mékinac (CCM) offre la possibilité d’acheter des cartes-cadeaux échangeables dans les commerces de la MRC, en plus de créer diverses campagnes de promotion dans les médias locaux.

➢ Shawinigan : En plus de l’initiative Mon Shawi local qui fait la promotion des commerces de la ville, des portraits d’entreprises sont proposés par la Chambre de commerce et d’industries de Shawinigan (CCIS) qui invite également ses membres à identifier leurs commerces coup de cœur qui se sont démarqués durant la pandémie.

➢ Maskinongé : En plus de la création de paniers locaux pour les Fêtes, la Chambre de commerce et d’industries de la MRC de Maskinongé (CCIMM) mettra en vente sous peu des chèques-cadeaux valides dans plus de 35 commerces de la MRC. Elle a également mis sur pied l’application Locali-T récemment pour permettre aux commerçants d’y afficher rabais, offres et programmes de fidélisation aux consommateurs.

➢ Trois-Rivières : La Chambre de commerce et d’industries de Trois-Rivières (CCI3R) a créé cet été la page La force de l’ensemble qui met de l’avant toutes les actions des entreprises de la ville et continue à soutenir les commerces et restaurateurs touchés en menant des tables de concertation et à les encourager dans leurs propres activités. Également, des panierscadeaux de produits locaux avaient été mis à l’encan lors de leur activité de lancement et cette initiative sera reconduite en cours d’année.

➢ La Tuque : Plusieurs initiatives ont été mises sur pied par la Chambre de commerce et d’industrie du Haut-St-Maurice qui a mis l’achat local au cœur de ses priorités : l’application Locali-T pour trouver facilement les commerces locaux, une campagne d’achat local qui a permis de vendre pour 70 000 $ de chèques-cadeaux , un service de livraison locale offert gratuitement sur tout le territoire, la vente de chèques-cadeaux échangeables dans les commerces de La Tuque et enfin, un site web transactionnel actuellement en construction qui permettra aux boutiques de la région d’y vendre cinq produits différents par mois.

➢ Mauricie : À la Jeune Chambre de la Mauricie, qui couvre l’ensemble du territoire, des paniers-surprises de produits locaux variant entre 35 $ et 75 $ ont été développées comme alternative aux partys de Noël des entreprises qui ont dû être annulées en raison des règles sanitaires en vigueur.

« Ce sont toutes d’excellentes initiatives qui permettent de soutenir nos commerces locaux. Soyons solidaires, priorisons et encourageons l’achat local », ajoute Pierre Mercier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.