Publicité

4 septembre 2020 - 06:00

Technologie

Le réseau 5G de Rogers s'étend à Trois-Rivières

Par Salle des nouvelles

Le réseau 5G de Rogers est maintenant accessible à Gatineau, à Québec et à Trois-Rivières.

Avec ces ajouts, le réseau 5G de Rogers, propulsé par Ericsson, a été lancé dans plus de 50 nouvelles villes et municipalités canadiennes et atteindra plus de 60 marchés d’ici la fin de l’année.

L’annonce s’ajoute au lancement de la technologie 5G qui s’est déroulé en janvier dans les centres-villes de Montréal, d’Ottawa, de Toronto et de Vancouver et fait du réseau 5G de Rogers le plus vaste au Canada.

Une 5G sous conditions

« La 5G est une évolution technologique importante qui va changer notre façon de vivre et de travailler au Québec, a affirmé Edith Cloutier, présidente de Rogers Communications, Québec. En nous appuyant sur notre lancement de la 5G à Montréal plus tôt cette année, nous sommes fiers d’étendre la couverture 5G à Gatineau, à Québec et à Trois-Rivières. Grâce à cette technologie transformatrice, nous jetons les bases pour façonner des industries entières et soutenir l’économie du Québec à mesure que la pandémie diminue d’intensité. »

Le réseau 5G de Rogers est actuellement offert aux clients qui ont certains appareils compatibles à la 5G et qui sont abonnés à un forfait Infini de Rogers ou à un forfait sans-fil Affaires illimité.

La mise en place de cette technologie permettra, selon la direction de Rogers, une forte hausse du nombre d’appareils connectés et l’utilisation d’un éventail de capacités et d’applications nécessitant un temps de réponse rapide.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.