Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
2 août 2018 - 12:00

Québec soutient les startups dans la région de la Mauricie

Dans le cadre de la Stratégie québécoise de la recherche et de l'innovation, le gouvernement du Québec accorde une aide financière totalisant 50 000 $ aux entreprises Chain RXN Games et Les systèmes Brew-it afin d'appuyer la réalisation de deux projets d'innovation, lesquels sont évalués à 370 760 $.

Ces entreprises font actuellement partie de programmes d'incubation et d'accélération offerts par le DigiHub Shawinigan.

Le député de Trois-Rivières, M. Jean-Denis Girard, et la ministre du Tourisme et ministre responsable de la région de la Mauricie, Mme Julie Boulet, en ont fait l'annonce aujourd'hui, au nom de la vice-première ministre, ministre de l'Économie, de la Science et de l'Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Mme Dominique Anglade.

L'aide financière se résume comme suit :

Organisme Investissement Aide financière
Les systèmes Brew-it
Trois-Rivières
70 760 $ 25 000 $
Chain RNX Games
Shawinigan
300 000 $ 25 000 $
Total 370 760 $ 50 000 $

En tout, 67 projets totalisant des investissements de 6 480 275 $ ont été sélectionnés dans neuf régions du Québec par un comité indépendant mandaté pour évaluer les propositions reçues à la suite de l'appel de projets lancé en janvier 2018. Les projets retenus bénéficieront d'un appui financier total de 1 671 501 $, attribué par le ministère de l'Économie, de la Science et de l'Innovation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.