Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 14:18 | Mis à jour : 14:41

Expo habitat 2018: Anouk Meunier sera la porte-parole de l’événement

Par Salle des nouvelles

C’est avec une grande fierté que le directeur de l’APCHQ – Région Mauricie - Lanaudière dévoile aujourd’hui l’identité de la porteparole de l’événement qui se déroulera en mars prochain : il s’agit de la populaire animatrice Anouk Meunier.  
 
Dynamique, la jeune femme qui est devenue une icône de « bon goût » a charmé les organisateurs de l’événement dès la première rencontre. « Mme Meunier est une figure très en vue au Québec. Elle est passionnée et dégage une énergie contagieuse. Nous avons tout de suite su qu’elle représenterait notre organisation de belle façon », mentionne Monsieur Maxime Rodrigue, directeur général de l’APCHQ – Région Mauricie - Lanaudière et promoteur de l’événement Expo habitat. 
 
« J’ai accepté le rôle de porte-parole d’Expo habitat, parce que représenter un événement qui fait la promotion des entrepreneurs québécois dans l’industrie de la construction et de l’habitation, ça me parle ! D’ailleurs, vous connaissez bien mes intérêts côté tendances ; j’aime être à l’affût des nouveautés ! Quoi de mieux qu’aller s’informer auprès de spécialistes pour s’inspirer », mentionne avec enthousiasme Mme Meunier. 
 
L’artiste québécoise sera très présente lors d’Expo habitat Mauricie. Les organisateurs invitent les amoureux de la rénovation et des projets de construction à venir la rencontrer lors de l’événement qui se déroulera du 15 au 18 mars 2018 à la Bâtisse industrielle de Trois-Rivières. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.