Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
28 novembre 2017 - 08:24

IDE Trois-Rivières organise une première mission de recrutement international

Par Salle des nouvelles

Innovation et Développement économique Trois-Rivières (IDE Trois-Rivières), avec l’apport financier du Ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation (MESI), organise sa première mission de recrutement international en France, qui se déroulera en février 2018. 
 
La mission rassemblera plusieurs entreprises qu’IDE Trois-Rivières représentera en France, afin de dénicher des candidats pour combler leurs emplois ici, à Trois-Rivières. Tous les secteurs d’activités pourront être représentés.   
 
« Selon Emploi-Québec, plus de 25 000 postes seront à combler d’ici 2019 en Mauricie. Déjà, 70 % de nos employeurs disent éprouver des difficultés à recruter de la main-d’œuvre. Nous devons trouver des solutions pour pallier cette pénurie, et le recrutement international en fait partie » souligne le maire de Trois-Rivières, Yves Lévesque. 
 
La réalisation du projet est possible grâce à l’aide financière du MESI et d’IDE Trois-Rivières, qui aideront à abaisser les coûts du recrutement pour les entreprises.  
 
Un accompagnement complet  Une firme spécialisée en recrutement de travailleurs étrangers accompagnera IDE Trois-Rivières et les entreprises intéressées, tout au long du processus menant ultimement à l’intégration des nouveaux travailleurs. Toutes les étapes de recrutement seront assurées: Analyse du besoin de l'entreprise, présélection des candidatures, recrutement à l'étranger, processus d'immigration, accueil et intégration du travailleur étranger, renouvellement des permis de travail, etc. 
 
Trois séances d’informations se tiendront prochainement pour les entreprises de Trois-Rivières intéressées : le 30 novembre, le 5 décembre, et le 7 décembre de 8 h 30 à 10 h 30, chez IDE TroisRivières. Les employeurs peuvent s’inscrire via le www.idetr.com/fr/activites
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.