Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
21 septembre 2017 - 11:28

L’année s’annonce dynamique pour l’économie sociale

Par Salle des nouvelles

Le Pôle d’économie sociale de la Mauricie tenait ce matin son assemblée générale annuelle où a été dressé le bilan de l’année dernière et annoncées les orientations pour celle à venir. En parallèle, a été lancée en grande pompe une programmation d’activités sous le sceau de l’innovation en économie sociale.  
 
« L’économie sociale se porte bien en Mauricie. Nous souhaitions susciter l’engagement des entreprises d’économie sociale et des partenaires dans une mise en action cohérente avec les enjeux du territoire. L’économie sociale offre des réponses intéressantes à ces enjeux et notre programmation d’activités va en ce sens », d’affirmer Marie Michèle Lemay, directrice générale du Pôle d’économie sociale de la Mauricie. 
 
Pour ajouter aux nouveautés, M. Gabriel Sansoucy a été nommé à la présidence de l’organisation. Il succède à Mme Nathalie Lampron qui a occupé la fonction au cours des derniers mois. Il occupe également les fonctions de directeur au développement et à l’administration pour la Coopérative de solidarité santé le Rocher, une entreprise d’économie sociale qui œuvre à permettre à la population de Grand-Mère et des environs de bénéficier localement d'un meilleur accès à des soins médicaux et des services de santé de première ligne.  
 
Ainsi, le programme du Pôle d’économie sociale s’amorce à la fin septembre avec le lancement de capsules en innovation sociale créées en partenariat avec La Gazette de la Mauricie. Il s’agit d’une vitrine exceptionnelle pour des projets de la région qui ont été sélectionnés par leur caractère innovant et pour l’objectif général qu’ils poursuivent, soit celui de favoriser le mieux-être des individus et des collectivités. Quelques jours plus tard, le 5 octobre, se tiendra la 3e édition du « speed-dating » des administrateurs, une occasion unique de mettre en relation des entreprises d’économie sociale et de jeunes administrateurs prometteurs le tout en partenariat avec la Jeune Chambre de la Mauricie.  
 
Le Mois de l’économie sociale revient également en novembre et se déploiera sur l’ensemble du territoire avec une programmation enrichie. Soirée festive, défi culinaire, colloque entrepreneurial, bingo littéraire autochtone et autres sont autant d’activités destinées à contrer la grisaille, mais surtout à mettre la lumière sur la richesse et la diversité de l’économie sociale qui se déploie chez nous. 
 
Parmi les incontournables de l’année, notons qu’un colloque régional sur le financement des projets en économie sociale se prépare pour février 2018. L’objectif du colloque est d’offrir aux gestionnaires des entreprises d’économie sociale des leviers d’action pour soutenir leur développement. Le 29 mars prochain, quant à lui, sera l’occasion de réseauter pour les entreprises d’économie sociale et les acteurs du milieu lors du 04FEST. 
 
Pour toute question sur la programmation ou pour toute demande d’entrevue, prière de communiquer avec Élise-Laurence Pauzé-Guay, au [email protected] ou au 819 697-0983.  

Sur la photo:

Dans l’ordre habituel, (avant)  Gabriel Sansoucy, Pierre Gélinas, Jonathan Gariepy, Marie Michèle Lemay, (Rangée 2) Maxim Montminy, Julie Béland, Josée Bourassa, France Leclerc, Guylaine Perron, (Arrière) Steven Hill, Jean Brouillette, Sandrine Renou et Denis Champagne.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.