Publicité

12 janvier 2022 - 13:00

34e édition du Salon du livre de Trois-Rivières

C’est le temps de s’inscrire pour le Stand des Auteur.e.s d'ici

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La période d'inscription est officiellement débutée pour le Stand des Auteur.e.s d'ici de la 34e édition du Salon du livre de Trois-Rivières.

Comme il s’efforce de le faire depuis plus de quinze ans, le SLTR accueille des auteur.e.s de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin de promouvoir leurs œuvres littéraires et leur permettre de bénéficier d’une belle visibilité lors de l’événement.

Certains critères d’admissibilité s’appliquent pour pouvoir s’inscrire à ce stand.

Tout d’abord, l’auteur.e doit habiter la Mauricie ou le Centre-du-Québec. Il ou elle doit avoir publié un livre entre le 1er septembre 2020 et le 27 mars 2022. De plus, la maison d’édition de cet.te auteur.e ne doit pas avoir loué de stand pour le Salon du livre 2022.

Enfin, l’inscription est au coût de 25 $ par participant.e.

Advenant le cas où le Salon serait entièrement converti au virtuel, les livres des auteur.e.s seront tout de même présentés dans un stand numérique.

Formulaire d'inscription

Pour obtenir plus d’informations et vous procurer le formulaire d’inscription, vous pouvez consulter notre site Web à l’adresse www.sltr.qc.ca/stand-des-auteurs-dici/ ou encore communiquer avec Raphaëlle B. Adam par courriel à [email protected]

Les demandes devront être acheminées au plus tard le 4 février 2022, à 17 h.

Le nombre de séances de dédicaces pour chaque participant.e sera déterminé en fonction du nombre d’inscriptions reçues; la répartition des horaires se fera par tirage au sort.

En outre, un lancement collectif est prévu durant le Salon – s’il a lieu en présentiel - afin de donner la chance à chaque auteur.e de discuter de son livre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.