Publicité

26 août 2021 - 16:00

L’exposition « Point de vue »

Nouvelle exposition artistique au Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac

Par Catherine Deveault

Le Moulin seigneurial de Pointe-du-Lac présenter la troisième exposition artistique de la saison, qui est consacrée au photographe Jean-Louis Delhaye. 

Photographe autodidacte, Jean-Louis Delhaye a longtemps parcouru le monde afin de réaliser des reportages où se faisait sentir une ambition sociologique et documentaire. De l’Europe à l’Asie, le monde et les découvertes qu’il y a faites ont inspiré ses nombreuses créations dans les domaines de l’illustration éditoriale et du portrait contemporain. 

L’exposition qu’il présente dans le logis du meunier du 21 août au 21 septembre, intitulée « Point de vue », offre un accès privilégié à un monde imaginaire où se laissent tout de même deviner des traces d’une réalité appelée à disparaître. Au carrefour de l’imagerie documentaire et du surréalisme, ses œuvres permettent au spectateur de façonner sa propre  interprétation à partir d’une image fantastique baignant dans une atmosphère onirique. 

Dans ces impressions giclées sur canevas où se superposent plusieurs images, c’est la fugacité de l’instant et la valeur de l’éphémère qui s’imposent, comme autant de perspectives différentes sur un même objet, conjuguant l’observation à la sensation. 

Ses œuvres seront présentées, en libre accès, dans la galerie d’art du logis du meunier jusqu’au 21 septembre 2021, de 10 h à 17 h.  

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.