Publicité

18 juin 2021 - 15:00

Plus de 1000 spectateurs attendus

La Famille Soucy en spectacle pour la Fête nationale

Par Catherine Deveault

Il y a des dizaines de  chansons et d’airs musicaux qui font partie des grands  classiques de la musique québécoise, tous genres confondus. Et la Fête nationale du Québec est une belle  occasion de rendre hommage à ces classiques tout en soulignant ce qui se fait aujourd’hui.  

Dans ces classiques, La Famille Soucy a fait sa part avec des chansons comme Les fraises et les framboises, Prendre un verre de bière mon minou, En revenant de rigaud (qui fête ses 70 ans), Y’as-tu d’la bière icitte… et Lève ton verre (l’hymne national des anniversaires a 50 ans).  

Le mercredi 23 juin, à l’invitation des organisateurs du spectacle de la Fête nationale à Trois-Rivières, La Famille Soucy s’amènera à l’Amphithéâtre Cogeco. Le groupe sera précédé de l’humoriste et animateur François Massicotte et de la formation régionale Les Trifluviennes, composée de Manon Brunet, Fabiola Toupin  et Camille Bourgeois. 

« Nous sommes fiers et fébriles de s’amener à Trois-Rivières pour célébrer notre fête à tous et toutes, de commenter Yanick Soucy-Marsan. Nous allons nous amener avec cinq musiciens, dont l’excellente violoniste Stéphanie Labbé, pour chanter et fêter avec les grands classiques québécois et, bien évidemment, ceux qui ont été composés par mon grand-père, Fernando Soucy. Après tout, il en a plusieurs à son actif. » 

Plus de 1000 spectateurs sont attendus pour cette soirée qui sera télédiffusée, aussi, sur les ondes de MAtv et de NOUStv en région. La fête débutera dès 20h30. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.