Publicité

27 octobre 2020 - 09:30

Plus de 50 artistes professionnels locaux vont y participer

La 15e édition du Salon des métiers d’art de Trois-Rivières en mode Pop Up

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La pandémie demande beaucoup d’ajustement et les artistes créateurs en métiers d’art n’y font pas exception.

La 15e édition du Salon des métiers d’art de Trois-Rivières se fera en mode Pop Up à partir du 1er novembre prochain au 802 Des Ursulines, a fait savoir l’organisation par voie de communiqué.

En fait, une boutique éphémère en métiers d’art a été créée où se retrouvons les produits des exposants du Salon.

En se joignant à Ema, POP UP Métiers d’art présentera plus de 50 artistes professionnels locaux et sera étalé sur trois mois afin d’offrir des heures de magasinage adéquates aux amateurs des métiers d’art tout en s’assurant des normes sanitaires en vigueur.

La boutique sera ouverte du jeudi au dimanche de 12h à 17h du 1er novembre au 31 janvier.

Dix cartes cadeaux de 50$ chacune ainsi que deux paniers cadeaux d’une valeur de 200$ seront tirés parmi les visiteurs. Ceux-ci pourront voter pour leur artiste Coup de coeur.

POP UP Métiers d’art regorgera d’idées cadeaux pour tous : vêtements, accessoires, nichoirs, structures lumineuses, sculptures, œuvres murales, bijoux, coutellerie et plus.

Les visiteurs y trouveront à coup sûr qualité, diversité, savoir-faire et unicité.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.