Publicité

8 février 2020 - 09:00

L'honneur a été dispensé par le lieutenant-gouverneur

Le Carnaval de Gentilly médaillé pour mérite exceptionnel

Par Salle des nouvelles

C’est devant plus de 60 bénévoles et résidents du secteur Gentilly ayant bravé la tempête hivernale, que la présidente de la 51e édition du Carnaval de Gentilly, Andréa Schaerli, a reçu hier la Médaille du lieutenant-gouverneur pour mérite exceptionnel, au nom de son organisation. L’honorable J. Michel Doyon, lieutenant-gouverneur, était sur place afin de lui remettre cette reconnaissance.

C’est la Ville de Bécancour, fière d'accueillir le Carnaval de Gentilly, qui a initié la démarche auprès du bureau du lieutenant–gouverneur pour l’obtention de ce mérite. Le lieutenant-gouverneur décerne cette médaille en reconnaissance des accomplissements exceptionnels d’une personne ou d’un organisme.

Le Carnaval de Gentilly, événement unique en son genre au Québec, est rendu possible grâce à la mobilisation de plus de 3 000 bénévoles en 51 ans d’existence. L’objectif du Carnaval de Gentilly est de divertir la communauté du secteur Gentilly et de la ville de Bécancour durant la période hivernale, soit de la fin octobre à février. Les profits générés dans le cadre de ses activités sont versés à Loisirs Gentilly inc., afin de favoriser le développement d’activités de loisirs portées par des gens de la communauté.

Depuis ses débuts, le Carnaval de Gentilly aura généré plus de deux millions de dollars, une somme dédiée à favoriser les initiatives locales auprès de la jeunesse. C'est ce week-end que prennent fin les festivités de 2020 avec le fameux BYE BYE et le tirage du 10 000 $.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.