Publicité
23 septembre 2019 - 06:00 | Mis à jour : 11:54

Scène musicale

Trois-Rivières : l'artiste Gregory Charles a fait voyager son public dans le temps avec Vintage 69

Par Salle des nouvelles

Devant une salle comble à l’Amphithéâtre Cogeco de Trois-Rivières, samedi 21 septembre, le spectacle Vintage 69 était présenté par les productions Scène Momentum, et l’artiste Gregory Charles a passé en revue le catalogue musical mondial de 1969. Il y en avait pour tous les goûts.

Un duo percutant

Gregory Charles sait aussi s’entourer. Kim Richardson et Lulu Hughes, deux des voix les plus  puissantes du Québec, ont accompagné le travail de l’artiste. Elles ont aussi offert leur interprétation de « A natural woman » d'Aretha Franklin et quelques succès de Janis Joplin. Lulu Hughes était souriante et en grande forme, malgré ses ennuis de santé. Appréciée du public, elle a eu droit à plusieurs ovations en cours de soirée.

Il en est de même pour Kim Richardson et les six musiciens qui n’ont eu aucune difficulté à suivre l’improvisation de Gregory Charles qui aura traversé l’année 1969 en un peu plus de 2h30. 

Hommage à Marie-Soleil Tougas

Les années passent, mais les gens n’oublient pas. Gregory Charles a dédié à sa grande complice Marie-Soleil Tougas l’une de leurs chansons favorites, « Un peu plus loin », de Jean-Pierre Ferland. S’en est suivi une autre intense réaction du public qui a visiblement ému l’artiste.

Sur la musique de « Hey Jude », les milliers de spectateurs ont fait scintiller leurs lampes de poches et cellulaire, entonnant l’un des verres d’oreilles les plus appréciés de l’histoire de la musique; un beau cadeau, devenu populaire… en 1969.

 

Pour plus d'informations sur la tournée québecoise du spectacle Vintage 69, visiter le site Internet de Grégory Charles.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.