Publicité
18 mars 2019 - 13:10 | Mis à jour : 13:24

Des étudiants du Cégep de Trois-Rivières accèdent à la Finale nationale de Cégeps en spectacle

Le 16 mars dernier a eu lieu la Finale régionale Centre-Est de la 40e édition du concours Cégeps en spectacle. Les désaccordés du Cégep de Trois-Rivières ont remporté ex æquo la Finale régionale avec Claudie Létourneau du Cégep de Sherbrooke. Chacun des deux numéros gagnants a remporté une bourse de 750 $, dont l’une offerte par Desjardins et l'autre, par le RIASQ.

Les deux numéros gagnants ont été sélectionnés par un jury composé de Simon Robitaille, Mike Lee, Geneviève Racette, Claude de Grandpré et Jean-François Pronovost. Durant la délibération, Pierre-Yves Roy-Desmarais, humoriste et ancien participant du concours, a assuré la deuxième partie du spectacle.

Dans le cadre des célébrations du 40e anniversaire du concours, nous avons le bonheur d’avoir quatre porte-paroles plutôt qu’un pour faire la promotion de l’édition. Chacun des artistes représente une des décennies de l’évènement, il s’agit de Martine St-Clair,

Amélie Veille, Philippe Brach et Émile Bilodeau. Ces derniers seront présents à la Finale nationale le 27 avril prochain et y présenteront un numéro hors-concours monté spécialement pour l’occasion.

Cégeps en spectacle est une production du Réseau intercollégial des activités socioculturelles du Québec (RIASQ), une présentation de Desjardins en collaboration avec le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, le ministère de la Culture et des Communications, le Secrétariat à la jeunesse et la Fédération des cégeps.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.