Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 octobre 2018 - 10:59

La Première du film Pédagogues de l’espoir: jeudi le 1er novembre

Par Salle des nouvelles

Mettre en valeur le travail accompli par des pédagogues qui sèment l’espoir dans des école de Mauricie et du Centre-du-Québec, c’est à cet objectif que s’attarde le documentaire Pédagogues de l’espoir, projeté par le Comité de Solidarité/Trois-Rivières le jeudi 1er novembre à 19h30, au Ciné-Campus.

Présenté dans le cadre des 22es Journées québécoises de la solidarité internationale, le film Pédagogues de l’espoir a été réalisé par Pauline Voisard. Ce documentaire plonge dans le travail quotidien de pédagogues qui cherchent à semer des graines d’espoir et de changement.

Une équipe d’éducatrices et d’éducateurs passionné-e-s s'impliquent dans des écoles de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour éveiller les consciences sur les défis d’aujourd’hui et de demain pour tenter de changer le monde, une action à la fois. Que ce soit dans des projets de mobilisation environnementale, de formation et d’initiation à la solidarité internationale, ou en utilisant l’art pour favoriser une prise de parole citoyenne engagée, ces intervenants visionnaires inspirent leur entourage. À travers des actions à la mesure des jeunes, nous suivons ces êtres engagés qui sèment des graines dans leur conscience.

À la suite de la projection, une discussion aura lieu en présence de la réalisatrice Pauline Voisard et des pédagogues du film. Un vin d’honneur viendra clôturer cette première.

La bande-annonce du documentaire est disponible sur le site internet des Productions Triangle : https://www.productionstriangle.com/pedagogues.html.

 

Journées québécoises de la solidarité internationale

Première du documentaire Pédagogues de l’espoir

 

Jeudi 1er novembre, 19h30

Ciné-Campus

(858, rue Laviolette, Trois-Rivières)

 

Billets à la porte: Gratuit pour les membres, 6$ pour les non-membres.

 
 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.