Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
23 janvier 2018 - 14:22

"Le FestiVoix aime": nouveau partenariat avec 3 diffuseurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec !

Par Salle des nouvelles

À l'aube de sa 25e édition qui aura lieu du 28 juin au 8 juillet 2018, le FestiVoix de Trois-Rivières est fier de s'associer à 3 diffuseurs importants de la Mauricie et du Centre-du-Québec afin de créer la campagne « Le FestiVoix aime » qui représente parfaitement la qualité, la diversité ainsi que les coups de cœur du FestiVoix pour les programmations de 4 salles de spectacles de la région.
 
Le FestiVoix de Trois-Rivières a toujours été très impliqué dans sa communauté culturelle et le public reconnait la diversité artistique représentée dans chacune de ses éditions. Ce partenariat avec la Corporation des Événements de Trois-Rivières, Culture Trois-Rivières et Diffusions Plein Sud est un pont symbolique entre le FestiVoix et le milieu de la diffusion culturelle en Mauricie.

Nous croyons plus que jamais au travail d'équipe en amont afin d'offrir une vitalité de diffusion diversifiée pour le public d'ici, mais aussi d'ailleurs. En joignant nos forces communes, tant les artistes que le public en profiteront!

Sur la photo, dans l'ordre: Monsieur Claude Marchand, directeur des Arts de la scène à Culture Trois-Rivières, Madame Sarah Chevarie, directrice générale Diffusions Plein Sud, Monsieur Thomas Grégoire, directeur général FestiVoix de Trois-Rivières et Madame Marie-Michèle Mantha, directrice communications, marketing et partenariats à la Corporation des événements de Trois-Rivières.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.