Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
8 décembre 2017 - 10:31

Lancement Ben et Minwiz visitent Bécancour par Sonia Goulet

Par Salle des nouvelles

C’est aujourd’hui que se tenait le lancement officiel du dernier projet de l’artiste bécancouroise Sonia Goulet. Cette fois-ci, elle nous présente son tout premier conte touristique pour enfant!  
 
‘’L’idée du projet m’est venue lors d’un voyage que j’ai réalisé à San Francisco l’an dernier. J’ai vue ce type de conte qui présentait aux enfants des activités qu’ils avaient pu faire lors de leur voyage et j’ai trouvé l’idée très intéressante. Comme j’ai déjà participé à la création des illustrations pour deux autres contes (Kalin et Kalin en colère), j’étais très enthousiaste de faire les textes en plus des illustrations cette fois-ci.’’ 
 
Le projet regroupe la participation de plusieurs partenaires qui ont répondu à l’appel à tous de l’artiste :Tourisme Bécancour, La maison de Bibi, le Centre de la Biodiversité du Québec, le Manoir Bécancourt, la Société acadienne Port-Royal et le Moulin Michel. Il a été rendu possible grâce au financement du Fonds culturels de la MRC de Bécancour. 
 
Le conte s’adresse aux enfants de 2 à 6 ans, qui visitent notre région ou qui y habitent et veulent découvrir de nouveaux endroits, d’une façon différente. C'est à travers les yeux de nos deux compagnons, Ben et son chat Minwiz, que vous pourrez découvrir différentes activités pour toute la famille dans la magnifique ville de Bécancour! Du plaisir, des rires et quelques folies pour nos amis, au Centre-du-Québec! 
 
Le conte est en vente au coût de 10$ ou de 15$ pour un ensemble cadeau comprenant des aimants et des autocollants. Un jeu de carte de mémoire est aussi disponible au coût de 5$. Il sera possible de se procurer le tout chez les partenaires, auprès de l’artiste qui sera au Marché Godefroy les 9 et 10 décembre prochain ou en ligne au www.artalire.com. -

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.