Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 novembre 2017 - 09:53

Bancs artistiques de Trois-Rivières sur Saint-Laurent: Le travail des créateurs mis en lumière

Par Salle des nouvelles

Installés au sud de l’Amphithéâtre Cogeco, les bancs de granite rouge ont déjà vu défiler de nombreux passants. Les amoureux des bancs publics sauront désormais qui se cache derrière la création du mobilier urbain, puisque la plaque explicative soulignant le travail des créateurs est maintenant installée. 

Rappelons qu’à l’été 2015, la Ville de Trois-Rivières avait tenu un concours régional pour la conception et la réalisation de bancs artistiques afin d’aménager une section du site Trois-Rivières sur Saint-Laurent. Parmi les treize propositions reçues, c’est celle de l’artiste Roger Gaudreau qui a retenu l’attention du jury. 

À propos de l’œuvre
Intitulée Flottille, l’œuvre rassemble treize bancs de granite rouge canadien aux lignes épurées. « Pour créer ces bancs artistiques, je me suis inspiré de la riche histoire de la marine marchande et de la construction navale liées au fleuve SaintLaurent et à la rivière Saint-Maurice », explique Roger Gaudreau. 

Par des sentiers, les bancs sont reliés aux lettres monumentales qui touchent le sol. Offrant une ou deux places, ils pointent tantôt vers le fleuve, tantôt vers la rivière, et permettent de profiter de la vue spectaculaire. Les bancs évoquent un ruban rectangulaire se courbant ici et là, clin d’œil aux vagues, aux embarcations nautiques et au pont. Ils sont fixés sur des bases en aluminium rappelant l’architecture navale.

Gravés sur la pierre se trouvent les vers du poète trifluvien Guy Marchamps. « Une rivière, un fleuve, ce sont beaucoup plus que de simples cours d’eau. Ce sont les artères où coule le sang d’un pays », illustre l'auteur. 

La proposition a été retenue pour le choix un matériau noble et son mariage avec l’environnement, sa sobriété, son uniformité, sa qualité conceptuelle, ses lignes épurées, sa durabilité, et l’intégration de la poésie. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.