Nous joindre
X
Rechercher
Publicité

Création de 200 emplois

General Motors et POSCO Chemical investissent 500 M $ à Bécancour

durée 14h05
7 mars 2022
Yves Therrien
durée

Temps de lecture   :  

3 minutes

Par Yves Therrien, Journaliste

La coentreprise, formée de General Motors Canada et de l’entreprise coréenne POSCO Chemical, construira une usine de production de matériaux actifs de cathode (CAM) à Bécancour, dans le Centre-du-Québec. 

Les matériaux seront utilisés dans les batteries lithium-ion destinées au marché des véhicules électriques.

La nouvelle usine créera 200 emplois dans la région. Le projet est estimé à plus de 500 millions de dollars et la production renforcera la notoriété du Québec dans le secteur de l’électrification des transports.

La construction, sur le site de la Société du parc industriel et portuaire de Bécancour, commencerait en 2022 et la production d’ici 2025.

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation et ministre responsable du Développement économique régional, M. Pierre Fitzgibbon attribue cette réussite aux efforts d’équipe déployés dans la Stratégie québécoise de développement de la filière batterie afin d’attirer au Québec des acteurs mondiaux de l’industrie du transport terrestre.

Économie verte

L’arrivée du constructeur à Bécancour donnera un bel élan au chantier d’électrification des transports amorcé dans le cadre de la mise en œuvre du Plan pour une économie verte 2030.

General Motors a dévoilé, en janvier 2021, une stratégie quinquennale basée sur la voiture électrique. Le constructeur automobile prévoit ainsi de dépenser environ 36 milliards de dollars pour développer, fabriquer et commercialiser 30 nouveaux modèles électriques à travers le monde pour 2025. L’entreprise a également l’intention d’offrir uniquement des véhicules électriques d’ici 2035.

Pour le ministre Fitzgibbon, « le choix de General Motors Canada et de POSCO Chemical de s’établir au Québec envoie un signal clair : les plus grands acteurs du secteur automobile font confiance au Québec pour développer une industrie de production de batteries pour le transport électrique et durable. En plus du savoir-faire et des ressources naturelles nécessaires, nous avons maintenant une reconnaissance internationale qui confirme notre aspiration de devenir un leader dans le domaine. »

De son côté, le ministre Jonatan Julien, titulaire du ministère de l’Énergie et des Ressources naturelles, soutient que « le Québec a toutes les ressources pour devenir un acteur d’importance sur la scène internationale dans le développement des batteries, qui sont essentielles pour délaisser les énergies fossiles et opérer une vraie transition énergétique. L’arrivée d’entreprises d’envergure telles que General Motors et POSCO Chemical confirme l’intérêt de l’industrie à investir dans notre économie. Aujourd’hui, nous franchissons une autre étape pour qu’un jour, de par le monde, des économies vertes soient propulsées par des batteries québécoises. »

Donald Martel, député de Nicolet-Bécancour, se dit très fier de l’annonce de ce matin. « En s’établissant à Bécancour, la coentreprise composée de General Motors Canada et de POSCO Chemical bénéficiera d’un écosystème industriel solide, d’une expertise de pointe reconnue et d’une main-d’œuvre hautement qualifiée. Elle pourra évoluer dans un environnement d’affaires compétitif, qui attire beaucoup d’acteurs économiques dans le Centre-du-Québec. C’est une véritable vallée de la batterie qui est en train de voir le jour dans la région. »

Le Plan pour une économie verte 2030 est la première politique-cadre d’électrification et de lutte contre les changements climatiques du Québec, qui place le Québec sur la bonne trajectoire pour atteindre sa cible de 2030 et la carboneutralité d’ici 2050. Ce plan mise sur les forces du Québec, dont son énergie propre, afin d’accélérer la transition climatique avec le plus de bénéfices possible pour la population et les entreprises québécoises.

commentairesCommentaires

0

Pour partagez votre opinion vous devez être connecté.

RECOMMANDÉS POUR VOUS


21 septembre 2022

Des augmentations de salaire de 4,1 % au Québec en 2023

Les employeurs du Québec s'attendent à devoir augmenter les salaires dans leur établissement de 4,1 % l'an prochain, rapporte l'Ordre des conseillers en ressources humaines agréés du Québec. Il s'agit de la prévision de hausses salariales la plus élevée depuis 2008, selon l'Ordre. C'est le secteur des technologies de l'information et des ...

12 septembre 2022

«Un très bel été» en hôtellerie dans toutes les régions du Québec

Alors que les secteurs de l'hôtellerie et de la restauration ont été durement touchés au plus fort de la crise sanitaire, le milieu souffle enfin un peu après avoir connu «un très bel été», selon la présidente-directrice générale (PDG) de l'Association Hôtellerie Québec (AHQ), Véronyque Tremblay.  La saison estivale a été «au-delà» de ses ...

9 septembre 2022

Taux de chômage à 5,4 % en août au Canada, en hausse par rapport à juillet

Le taux de chômage s’est élevé à 5,4 % le mois dernier au Canada, en hausse de 0,5 par rapport à celui de 4,9 % du mois de juillet qui avait été à un creux record. En août, le taux de chômage a augmenté pour une première fois en sept mois à l’échelle nationale. C’était aussi la première hausse qui ne survenait pas à la suite d’un resserrement des ...