Publicité

22 décembre 2021 - 09:00

Les centres communautaires et les salles de location sont fermés

COVID-19 : Bécancour met en place des mesures préventives

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

En raison de la flambée des cas positifs de COVID-19, la Ville de Bécancour informe la population qu’elle a mise en place des mesures préventives pour protéger ses employés et la population.

Depuis hier, les centres communautaires et les salles de location sont fermés jusqu’au 10 janvier.

Pour ce qui est de l’Aréna Roland-Rheault, seules les activités de location de bulle familiale et de patin libre seront maintenues en raison de la suspension des matchs de Hockey Québec et de l’interdiction de présence des spectateurs dans les bâtiments.

Certaines restrictions s’appliquent concernant les activités libres, notamment la capacité limitée à 25 participants.

Pour le patin, il est obligatoire de réserver votre place en vous rendant directement sur le site Internet : Voilà! - Bécancour (appvoila.com) d’ici le 23 décembre à midi ou en appelant directement à l’aréna pour consulter la plage horaire disponible en composant le 819-294-4455 poste 520.

Si vous désirez louer la glace en bulle familiale les 27, 28, 29 et 30 décembre, vous devez communiquer avec le Service à la communauté au 819 294-6500 d’ici le jeudi 23 décembre à midi.

Rappelons que l’hôtel de ville, l’atelier municipal, l’administration de la caserne centrale et de la centrale de traitement d’eau sont fermés au public selon le même calendrier.

De son côté, le Réseau des bibliothèques fermera ses portes à compter du 23 décembre jusqu’au 10 janvier 2022.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.