Publicité

15 décembre 2021 - 08:00

9 000$ en prix ont été remis aux automobilistes exemplaires

200 bons conducteurs récompensés à Drummondville

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Deux finissants en Techniques policières au Collège Ellis ont créé l’Opération bonne conduite qui a été menée récemment à Drummondville afin de souligner l’exemplarité du comportement routier de plusieurs automobilistes.

Ces citoyens respectent le Code de la sécurité routière et cette opération visait à les valoriser et ainsi leur faire prendre conscience de leurs bonnes habitudes de conduite.

Dans le secteur de Drummondville, plus de 1 500 collisions ont été comptabilisées de 2020 à 2021, rapportent les statistiques de la Sûreté du Québec. Il était donc primordial pour Alexandre Mousseau et Tiffany Lafrenière, les coorganisateurs de l’événement, de mettre l’accent sur l’aspect positif de la conduite automobile des citoyens causant principalement la création de cette opération.

En collaboration avec la Sûreté du Québec, les étudiants en Techniques policières ont donc intercepté 200 véhicules qui ont respecté les limites de vitesse passant sous le radar à moins de 50 km/h.

Ces bons conducteurs se sont vu remettre un prix généreusement offert par l’un des nombreux commanditaires en récompense de leur bonne conduite.

Les organisateurs tiennent à remercier leurs partenaires : Les Voltigeurs de Drummondville, McDonald’s, Caisse Desjardins des policiers et policières, Ville de Drummondville et Sébastien Schneeberger, le député de Drummond-Bois-Francs, qui ont permis d’offrir près de 9 000$ en prix aux automobilistes exemplaires.

L’emplacement de l’opération avait été soigneusement choisi en ciblant plusieurs secteurs problématiques rapportés par les statistiques de la Sûreté du Québec, liées à la vitesse excessive dans la ville de Drummondville.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.