Publicité

4 novembre 2021 - 09:29

Aux couleurs des équipes sportives du Collège « Les Panthères »

Le Collège Marie-de-l’Incarnation inaugure ses nouvelles installations sportives

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Depuis la rentrée scolaire, les élèves du Collège Marie-de-l’Incarnation (CMI) profitent de la surface remise à neuf du gymnase, des vestiaires et des installations sanitaires complètement rénovés.

Aux couleurs des équipes sportives du Collège « Les Panthères », les élèves peuvent jouir d’un environnement plus attrayant, plus sécuritaire et développer leur sentiment de fierté pour le CMI.

Toutes ces réalisations ont pu voir le jour grâce au succès de la campagne majeure de financement et des dons reçus par la communauté de la Mauricie, les anciens et les anciennes du CMI et des entreprises de la région.

Finalement, c’est plus de 280 000 $ qui ont été amassés par l’équipe de la Fondation.

En plus d’investir dans les infrastructures du Collège, cette campagne visait à propulser le potentiel sportif et personnel des élèves en les encourageant à se dépasser, en favorisant leur bien-être et en les incitant à demeurer actifs tout en renforçant leur sentiment d’appartenance avec leur institution.

Projets réalisés

La Fondation a déjà réalisé plusieurs projets, dont le réaménagement de la cafétéria, le développement d’un local de pédagogie innovante La Ruche et le réaménagement du service de garde.

La Fondation continue de donner son support en offrant des bourses aux élèves du Collège afin de les aider dans leur cheminement académique.

Benoit Marquette, président du conseil d’administration de la Fondation du Collège Marie-de-l’Incarnation a voulu souligner : « La campagne majeure s’est terminée sur une note très positive et les retombées pour les élèves sont incroyables. La Fondation continuera d’investir dans le potentiel humain du Collège et dans de nouvelles infrastructures dans les prochains mois. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.