Publicité

20 octobre 2021 - 08:17

Le nettoyage se poursuit selon les exigences du ministère de l’Environnement

Eau potable : Shawinigan se fait rassurante

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan désire rassurer la population sur les mesures qui sont actuellement déployées en relation avec les opérations de la Station de traitement de l’eau du Lac-à-la-Pêche.

Cette station produit une eau potable d’excellente qualité qui est distribuée à près de 30 000 citoyens de la municipalité.

« Nous travaillons ce dossier en étroite collaboration avec le ministère de l’Environnement. Nous discutons chaque semaine avec l’équipe du cabinet du ministre sur les enjeux et l’avancement des travaux et nous profitons d’un précieux échange d’expertise », soutient Me Yves Vincent, directeur général de la Ville de Shawinigan.

La principale difficulté d’opération est reliée au fait que la Station ne produit pas la quantité d’eau potable prévue. Des discussions sont en cours avec les fournisseurs et des experts afin de trouver une solution à cet enjeu.

De plus, des opérations de nettoyage des membranes de filtration ont causé, au cours des premiers mois de mise en service, des rejets de boues dans un tributaire du ruisseau Perchaude qui reçoit normalement les eaux de rejet de la Station.

Réserve financière

Un budget totalisant 800 000 $, provenant de la réserve financière pour l’eau potable, a été accordé pour le nettoyage du ruisseau, conformément au certificat d’autorisation du ministère de l’Environnement. Il ne s’agit pas d’un nouveau règlement d’emprunt.

Ces travaux, qui visent le retrait de sédiments, ont débuté le 30 septembre dernier et ils doivent être réalisés avant le 1er novembre afin de protéger la tortue des bois.

La Ville de Shawinigan met tout en œuvre pour respecter cette demande du ministère de l’Environnement. La zone sera remise en état après les travaux afin d’assurer la végétalisation et d’éviter une érosion excessive.

À noter que le contrat de 3,3 M$ accordé récemment à Sanidro n’est pas relié aux travaux de nettoyage du ruisseau Perchaude. Il s’agit plutôt d’un contrat sur quatre ans pour les opérations normales de la Station de traitement afin de vidanger les bassins résiduaires.

Les montants se répartissent ainsi : 415 000 $ en 2021, 1,1 M$ en 2022, 933 000 $ en 2023 et 933 000 $ en 2024.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.