Publicité

9 septembre 2021 - 10:29

Mardi 14 septembre à 19 h

25 citoyens admis lors de la prochaine réunion du conseil municipal de Shawinigan

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan informe les citoyens que la prochaine séance publique du conseil municipal se tiendra le mardi 14 septembre à 19 h et un certain nombre de citoyens pourront y assister.

Pour respecter la distanciation physique, 25 citoyens maximum seront admis dans la salle du conseil et la priorité sera accordée selon la formule du « premier arrivé, premier servi ».

En tout temps, il importera de respecter les mesures de la Santé publique. Le port du masque est obligatoire pour circuler dans l’hôtel de ville. De plus, les citoyens présentant des symptômes de la COVID-19, ayant été en contact avec une personne présentant des symptômes ou ayant été déclarés positifs sont priés de ne pas se présenter à l’hôtel de ville.

Par ailleurs, la séance sera télédiffusée en direct dès 19 h sur les ondes de NousTV au HD 555 et webdiffusée sur la chaîne YouTube de la Ville, accessible via le shawinigan.ca/webdiffusion. Sachez que la vidéo de la séance demeure disponible en différé sur la chaîne YouTube.

Les citoyens peuvent continuer de poser leur question par écrit au plus tard à 16 h le jour de la séance. Pour ce faire, ils doivent utiliser un formulaire en ligne disponible au shawinigan.ca/seancesconseil.

La période de questions sera d’une durée de 30 minutes.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.