Publicité

3 septembre 2021 - 16:00

L’arnaque des grands-parents est de retour dans la région

La police de Trois-Rivières signale des fraudes envers les aînés

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La police de Trois-Rivières met en garde la population, et particulièrement les aînés, de la reprise d’un stratagème de fraude observé récemment.

Il s’agit de l’arnaque des grands-parents ou les fraudes « grandson ».

Le modus operandi consiste à cibler des victimes potentielles dans un répertoire téléphonique, dont le prénom est attribuable à une personne d’un certain âge, par exemple « Jeannine » nom fictif.

Ainsi, les fraudeurs contactent en se présentant comme un de leur petits enfants, avec une voix éraillée comme s’il était en pleurs, rendant l’identification difficile pour l’interlocuteur. Ils mentionnent se trouver dans un poste de police, suite à une arrestation pour quelque motif que ce soit, et prétextent que pour être libérés, ils ont besoin de fournir une caution de plusieurs milliers de dollars en argent.

Par la suite, un soi-disant officier de police confirme l’information et leur mentionne qu’un(e) représentant(e) se présentera à leur domicile pour récupérer la somme en argent, ce qui leur laissera le temps de se rendre dans une institution financière pour obtenir la somme.

Une à deux heures plus tard, une personne bien vêtue et s’apparentant à un(e) enquêteur(trice) se présente au domicile de la victime pour récupérer le montant.

Fraudeurs en opération

Ce stratagème fut observé à travers la province il y a quelques années et des suspects avaient été arrêtés par le service de police. Il semble toutefois que des fraudeurs ont recommencé à opérer sur le territoire de la Ville de Trois-Rivières depuis le début de la semaine.

Ainsi, afin de prévenir toute situation similaire, il est suggéré de tenter communiquer rapidement avec la personne qui mentionne avoir besoin d’aide pour être libérée, en utilisant ses coordonnées personnelles connues et non pas celles qui pourraient être transmises par l’interlocuteur en détresse.

De plus, tenter de prendre contact avec ses parents afin de valider l’information.

Toute personne visée par ce type de fraude est priée de contacter le service de police de Trois-Rivières au (819) 691-2929 # 6 ou via la ligne Halte au crime, afin de signaler la situation.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.