Publicité

2 septembre 2021 - 10:00

Le chef Samy Benabed de l’Auberge Saint-Mathieu-du-Lac participera

Défi 100% local : des activités prévues en Mauricie

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Jusqu’au 30 septembre, les Québécois s’approvisionneront plus localement encore, dans le cadre de la 7e édition du Défi 100 % local et dans la région de la Mauricie, des activités sont prévues pour faire découvrir aux participants de nouveaux lieux pour manger de plus en plus local.

Des milliers de Québécois se sont lancé le défi de s’approvisionner plus localement, de cuisiner plus de produits d’ici et d’apprendre à produire leur nourriture.

C’est ce que propose le Défi 100 % local, un événement national qui en est à sa 7e édition et dont l’objectif est de mettre en valeur l’achat local et les entreprises bioalimentaires d’ici.

Au cours du mois de septembre, les partenaires de l’identifiant agroalimentaire Miam – Le meilleur de la Mauricie organisera trois vidéos en direct sur Facebook Live et Instagram les 15, 22 et 29 septembre dès 19 h avec le sympathique et charismatique chef Samy Benabed de l’Auberge Saint-Mathieu-du-Lac.

Ces capsules porteront sur trois thèmes :

• Utiliser et cuisiner les vins, bières et spiritueux de la Mauricie (15 septembre)

• La cueillette et la mise en valeur des champignons forestiers (22 septembre)

• La mise en conserve des fruits et légumes (29 septembre)

« En s’ouvrant aux produits et aux producteurs et productrices qui nous entourent, on s’émerveille rapidement par la diversité, la qualité et le savoir-faire que notre région a à nous offrir », mentionne Samy Benabed.

« Lors de ces événements, je partagerai avec les participants mes meilleures recettes, et je répondrai aux questions des participants en direct », ajoute-t-il.

De plus, du contenu propre à la région est disponible en ligne pour permettre aux locavores de découvrir notre identité culinaire. Pour connaître les recettes régionales, visitez le defijemangelocal.ca/mauricie.

L’initiative se termine à la fin du mois de septembre, mais les producteurs québécois rappellent qu’il est possible de les soutenir tout au long de l’année.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.