Publicité

15 mars 2021 - 16:00

Vaccination contre la COVID-19

L’arrivée de 6 000 doses du vaccin AstraZenaca permet le début de la vaccination à domicile

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Grâce à l’arrivée de 6000 doses du vaccin AstraZeneca (Covishield), le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec (CIUSSS MCQ) a débuté la vaccination à domicile des personnes qui ne peuvent se déplacer pour des raisons de santé ou de sécurité au cours du week-end.

« C’est une excellente nouvelle et un soulagement pour nous d’être en mesure de commencer la vaccination plus rapidement pour ces personnes vulnérables qui ne pouvaient se rendre dans nos sites de vaccination. En plus d’être facilement déplaçable, le vaccin d’AstraZeneca est un très bon vaccin qui a démontré son efficacité contre les formes graves de la maladie, incluant les hospitalisations et les décès », souligne Gilles Hudon, président-directeur général adjoint au CIUSSS MCQ.

En raison du nombre de doses limitées et de l’importance de vacciner et protéger le plus grand nombre de personnes rapidement, la vaccination à domicile est toutefois réservée uniquement pour les personnes qui ne sont pas en mesure de se déplacer vers les sites de vaccination pour des raisons médicales physiques ou psychosociales.

Même si habituellement la personne de 70 ans et plus reçoit son vaccin contre la grippe à la maison, la direction de la santé lui demande de se déplacer pour recevoir son vaccin contre la COVID-19.

Une nécessité

« Si vous êtes capables de vous rendre à un rendez-vous médical, nous vous invitons à prendre rendez-vous pour vous faire vacciner dans l’un de nos sites de vaccination. La vaccination à domicile n’est pas un choix, mais une nécessité pour certaines personnes et ce sont ces personnes que nous désirons rejoindre », précise M. Hudon.

Rappelons que ce sont actuellement les personnes de 70 ans et plus (année de naissance 1951 ou avant) qui sont invitées à prendre rendez-vous en ligne en visitant la page Québec.ca/vaccinCOVID.

Elles peuvent être accompagnées d’un proche aidant. Si celui-ci est âgé de 70 ans et plus et qu’il désire recevoir le vaccin, il doit prendre rendez-vous à la même date. Un seul accompagnateur par personne de 70 ans et plus peut se faire vacciner.

• Le moyen le plus simple et le plus rapide pour prendre rendez-vous en ligne est de consulter la page Québec.ca/vaccinCOVID.

• Au besoin, les proches sont encouragés à offrir un soutien aux personnes aînées pour la prise de rendez-vous en ligne.

• Pour ceux et celles qui n’ont pas accès à Internet ou qui éprouvent des difficultés à l’utiliser, il est possible de composer le 1 877 644-4545 pour recevoir un soutien afin de prendre rendez-vous.

La vaccination à domicile réservée pour les personnes ne pouvant pas se déplacer pour des raisons de santé Seules les personnes ne pouvant pas se déplacer pour des raisons médicales pourront être vaccinées à domicile. Elles seront contactées par le CIUSSS MCQ pour une évaluation et pour déterminer si elles y ont accès.

Exemples

Voici quelques exemples de personnes qui seront vaccinées à domicile :

• Une personne qui ne peut quitter le lit;

• Une personne qui a besoin de l’aide de deux personnes pour se déplacer;

• Une personne qui a des troubles de comportements rendant ses déplacements non sécuritaires

• Une personne très affectée par les déplacements et pour qui cela entraîne des troubles de comportements difficiles à gérer.

Jusqu’à maintenant, 34 057 personnes ont été vaccinées en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Il est important de rappeler que le début de la vaccination ne signifiera pas la fin des mesures sanitaires. Plusieurs mois seront nécessaires pour protéger une part suffisamment importante de la population avec le vaccin.

La distanciation physique de deux mètres, le port du masque ou du couvre-visage et le lavage des mains sont des habitudes à conserver jusqu’à nouvel ordre.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.