Publicité

18 janvier 2021 - 10:30

Parents et enfants sont invités à créer le bonhomme de neige le plus drôle

Bonhomme tu perds la boule, un concours amusant lancé par la Ville de Bécancour

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Bécancour lance un concours amusant, baptisé Bonhomme, tu perds la boule.

Afin de mettre un peu de couleurs sur les parterres et dans les espaces publics (parcs et devanture des bâtiments de services), la municipalité invite les parents à prêter main-forte à leurs enfants, de la même bulle familiale, pour créer le bonhomme de neige le plus drôle tout en profitant des joies de l’hiver.

Ce concours se déroule jusqu’au 28 février, inclusivement.

La Ville de Bécancour désire ainsi stimuler l’imagination de ses citoyens et invite les participants à user de leurs idées les plus farfelues pour décorer leur bonhomme telles que des costumes, des thématiques, des accessoires, bref tout est permis .

Pour participer, envoyez votre photo à l’adresse suivante [email protected] en inscrivant aussi votre nom et les coordonnées pour vous joindre.

La Ville fera une mosaïque virtuelle de toutes les créations qu’elle affichera sur sa page Facebook. De plus, un tirage sera fait parmi les participants pour gagner une carte d’accès familiale au Parc régional de la rivière Gentilly.

Cette action est réalisée dans le cadre de PLAISIRS D’HIVER, une campagne promotionnelle initiée par l’organisme Loisir sport Centre-du-Québec, qui vise à promouvoir les bienfaits de bouger en hiver.

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.