Publicité

7 janvier 2021 - 11:17

Vous devez aviser la Ville avant ce vendredi 8 janvier, 16 heures

Shawinigan rappelle que l’inscription est obligatoire pour la collecte des sapins naturels

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Si vous avez déjà défait votre sapin de Noël naturel ou prévoyez le défaire cette semaine, n’oubliez pas de vous inscrire pour sa collecte.

La Ville de Shawinigan vous rappelle que la collecte de sapins naturels ne s’effectue plus systématiquement de porte-à-porte et que vous devez obligatoirement aviser la Ville avant ce vendredi 8 janvier, 16 heures, pour que votre sapin soit récupéré devant votre résidence.

Il y a deux options pour vous inscrire :

• remplir le formulaire en ligne au shawinigan.ca/sapin;

• contacter le Service aux citoyens au 819 536-7200.

Les citoyens inscrits pourront déposer leur sapin naturel sans ornement en bordure de rue ou de ruelle au plus tard le dimanche 10 janvier en soirée.

Cette procédure permet de récupérer de manière plus écoresponsable les sapins en ciblant les adresses qui nécessitent cette collecte. Cela limite les déplacements de camions et diminue l’émission de gaz à effet de serre.

De plus, cette récupération évite l’enfouissement des arbres en diminuant la production de méthane, un des principaux gaz à effet de serre.

Rappelons qu'il est également possible de vous en départir gratuitement en l’apportant à l’écocentre (2132, avenue de la Transmission).

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.