Publicité

23 décembre 2020 - 16:00

Première journée de vaccination

COVID-19 : 386 personnes vaccinées hier dans la région

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La vaccination contre la COVID-19 dans la région s’est amorcée hier dans une ambiance très positive, indique le Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) de la Mauricie-et-du-Centre-du-Québec.

Cette première journée a permis de vacciner un total de 386 personnes, soit 179 au site de Drummondville et 207 à Trois-Rivières.

Parmi celles-ci, il y avait 288 membres du personnel travaillant en contact direct avec les résidents dans les CHSLD, 97 résidents en CHSLD et un proche aidant.

À la fin de la journée d’aujourd’hui, 152 résidents auront été vaccinés, ce qui correspond à un taux de 92% des résidents qui avaient été ciblés.

Le CIUSSS rappelle à la population que les groupes de personnes à vacciner seront ajustés et élargis au fur et à mesure que les quantités et les types de vaccins seront reçus.

La direction régionale de la santé invite la population à faire preuve de patience et à continuer de se protéger et de protéger leurs proches en appliquant les mesures sanitaires.

Toutes les informations concernant la vaccination seront communiquées graduellement en fonction de l’arrivée des doses de vaccin et des groupes qui seront ciblés (lieux, prise de rendez-vous, personnes ciblées, etc.).

98 nouveaux cas et 3 décès supplémentaires

Le dernier bilan régional des dernières 24 dernières heures fait état de 23 nouveaux cas en Mauricie et 75 au Centre-du-Québec, pour un total de 98 cas.

Le nombre d’hospitalisations est demeuré stable pour la dernière journée avec 43 personnes hospitalisées.

Le secteur des soins intensifs compte toutefois une personne de plus alors que 11 personnes y sont prises en charge.

Malheureusement, le CIUSSS déplore un nouveau décès en CHSLD, un autre en ressource d’hébergement de la communauté et un à domicile.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.