Publicité

17 décembre 2020 - 10:00

La réunion a été productive selon Québec

Amélioration de l’autoroute 55 entre Bécancour et Ste-Eulalie : le comité de suivi se rencontre

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La première rencontre du comité de suivi avec le milieu en ce qui a trait au projet d’amélioration de l’autoroute 55 entre Bécancour et Sainte-Eulalie a eu lieu hier et selon Québec, elle a été productive.

Cette rencontre a permis au ministère des Transports d’informer les membres du comité sur l’avancement du projet, d’assurer une transparence à chacune des étapes de celui-ci et de donner l’occasion aux représentants de signifier leurs attentes.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, et le député de Nicolet-Bécancour et adjoint parlementaire du premier ministre (volets projet Saint-Laurent et zones d’innovation), Donald Martel, se réjouissent du début des travaux du comité et réitèrent la volonté qu’a le gouvernement non seulement de réaliser cet engagement important pour la région, mais aussi de collaborer et d’échanger avec les élus et les citoyens du secteur.

« Notre gouvernement s’est engagé à doubler l’autoroute 55, située entre Bécancour et Sainte-Eulalie, pour améliorer la sécurité des usagers, et nous prenons tous les moyens pour y parvenir, souligne M. Bonardel. La collaboration avec les élus et les citoyens est importante dans le cadre d’un projet d’une telle envergure. Le comité constitue un important espace d’échanges entre le Ministère et le milieu. »

« Je suis vraiment content de l’état d’avancement du dossier et du travail effectué au ministère des Transports, ajoute de son côté M. Martel. J’ai constaté qu’il reste des enjeux à résoudre, mais j’ai senti beaucoup d’ouverture de la part du ministère et je suis optimiste pour la suite des choses. »

Rappelons qu’en plus de ceux de l’équipe de projet du ministère, les membres du comité de suivi sont M. Martel et son attaché politique, Karl Grondin, Jean-Guy Dubois, maire de Bécancour, Raymond Noël, maire de la municipalité de Saint-Célestin (représentant de la MRC de Nicolet-Yamaska), et Rémi Provencher (représentant des citoyens).

Le projet a pour objectifs d’accroître la sécurité des usagers de la route, d’augmenter la fluidité de la circulation sur le tronçon ciblé et d’améliorer l’infrastructure de l’autoroute 55.

Il consiste à doubler les voies sur 25 kilomètres, à ajouter une séparation physique entre les 2 directions et à réaménager les 4 intersections à niveau situées sur ce tronçon.

Au cours de 2021, quelques appels d’offres seront lancés afin d’octroyer des contrats de service professionnels, notamment pour la poursuite de la conception.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.