Publicité

16 décembre 2020 - 11:00

Site de la Marina de Grand-Mère et du parc des Papetiers

Shawinigan lance un appel de projets pour développer un concept d’hébergement

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

La Ville de Shawinigan lance un appel de projets pour recevoir des propositions pour le développement d’un concept d’hébergement afin de compléter le site riverain de la Marina de Grand-Mère et du parc des Papetiers.

« Nous cherchons un promoteur immobilier avec une vision, dont le projet d’hébergement viendra finaliser la reconversion de ce site », indique Luc Arvisais, directeur du Service de développement économique à la Ville.

« Nous souhaitons que ce lieu en soit un de choix, autant pour les plaisanciers, les touristes que pour les citoyens. Les entrepreneurs intéressés à relever ce défi ont de quoi être inspiré. »

En effet, le futur promoteur développera son projet près d’une marina offrant 99 places à quai et attenant au Golf de Grand-Mère.

Stratégiquement localisé au début du plus majestueux segment de la rivière Saint-Maurice, l’endroit est situé dans le quartier historique des Anglais et est voisin de la Maison de la culture Francis-Brisson.

Un parc riverain, avec promenade et piste cyclable, complète l’aménagement de ce site qui se veut un lieu de rassemblement et de détente unique.

Toutes les personnes intéressées à produire une offre de projet doit le faire au plus tard le 1er avril 2021, 11 heures.

Pour avoir tous les détails, visitez le www.shawinigan.ca/appeldeprojetshebergement.

Vous pouvez également joindre Gabriel Beaudry-Soucy au [email protected]

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.