Publicité

29 novembre 2020 - 13:37

Les travaux, qui débuteront en mai 2021, devraient durer deux mois

Québec octroie 348 500 $ à Batiscan pour le renouvellement de conduites d'eau

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Au nom de la ministre des Affaires municipales et de l'Habitation, Andrée Laforest, la présidente du Conseil du trésor et députée de Champlain, Sonia LeBel, a annoncé qu'une aide financière de 348 500 $ a été accordée à la Municipalité de Batiscan pour la réalisation de travaux d'infrastructures d'eau.

Les travaux, qui débuteront en mai 2021 pour une durée de deux mois, consistent à renouveler des conduites d'eau potable sous les rues Lehouillier et des Jésuites.

Ce sont 410 mètres de conduites qui seront remplacés pour permettre une meilleure gestion de l'eau potable de la municipalité.

Dans la région de la Mauricie, ce sont plus de 22,3 M$ d'aide financière que le MAMH a confirmés dans le cadre de ses différents programmes d'infrastructures depuis le 1er avril 2020, en incluant la part provenant du gouvernement fédéral.

« Les travaux de renouvellement de conduites de la municipalité de Batiscan étaient attendus avec impatience, rappelle Mme LeBel. Ce projet améliorera et mettra aux normes les infrastructures existantes. Je suis fière que notre gouvernement y soit associé. Une fois de plus, nous démontrons que nous sommes à l'écoute des besoins des municipalités, et je suis bien heureuse de savoir que la population de Champlain en bénéficiera. »

« Nous poursuivons l'objectif pour les fins auxquelles ces infrastructures sont requises et réduisons ainsi les probabilités de défaillance et la vétusté physique de ces installations, et ce, au profit de la population actuelle et des générations futures, termine le maire, Christian Fortin. »

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.