Publicité

11 novembre 2020 - 08:30

Création d'un fonds d'urgence

Jour du Souvenir ; Ottawa débloque 20 M$ pour soutenir les anciens combattants

Marie-Claude Pilon

Par Marie-Claude Pilon, Journaliste

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la mise en place d’un nouveau fonds pour soutenir les organismes qui viennent en aide aux anciens combattants. Il a aussi confirmé qu’une somme de 20 millions sera investie dans ce fonds d’urgence. 

Ce montant sera partagé entre les organismes suivants: La légion royale Canadienne, True Patriot Love, AnaVets et VETS Canada.

«  Ces organismes fournissent des services essentiels aux anciens combattants et leurs proches. Il est donc essentiel de les soutenir pour leur permettre de continuer à le faire et d’assurer la pérennité de ces services », a partagé M. Trudeau. 

En date d’aujourd’hui, 19 000 demandes de prestations d’invalidité provenant d’anciens combattants n’ont pas encore été traitées.

« Cette année, ce n’est pas possible de se réunir pour célébrer le jour du Souvenir, mais j’invite tous les Canadiens à acheter un coquelicot et à le porter fièrement en novembre et à participer aux cérémonies virtuelles. »

« Les anciens combattants ont fait tant de sacrifices pour nous. Il est normal de les soutenir par divers moyens et de s’assurer que leur héritage ne soit pas oublié », a-t-il lancé en conclusion. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.