Publicité

28 octobre 2020 - 13:00

Les organisateurs évoquent la crise actuelle

Le Marché de Noël de Trois-Rivières est annulé

Jean-Francois Desbiens

Par Jean-Francois Desbiens, Journaliste

Les organisateurs du Marché de Noël de Trois-Rivières, le Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap et le Centre d’action bénévole du Rivage, annoncent que la 3e édition du Marché de Noël ne pourra se tenir cette année compte tenu de la situation actuelle.

Rappelons que le Marché de Noël est un événement qui a lieu sur deux jours, au mois de décembre, et qui regroupe environ une centaine d’artisans et d’artisanes.

Ce sont d’ailleurs près de 10 000 personnes qui ont participé à ce marché l’an dernier.

Les organisateurs sont déjà à l’œuvre pour mettre en place l’édition 2021.

« Un événement comme celui-ci demande plusieurs mois de préparation. Il était impossible de présenter le Marché de Noël cette année avec les mesures sanitaires mises en place, mais nous élaborerons plusieurs scénarios pour l’année 2021 », indique Geneviève Dauphin du Centre d’action bénévole du Rivage.

Pour ce qui est de « Noël en lumières », l’équipe du Sanctuaire Notre-Dame-du-Cap évalue présentement les différentes possibilités.

Pour Martin Yelle, coordonnateur, « la période des Fêtes sera différente cette année, nous désirons offrir à la population un endroit pour se recueillir, mais aussi pour célébrer. Il y aura une édition adaptée de Noël en lumières, nous sommes en train de planifier la forme que cela prendra en tenant compte de la sécurité sanitaire de tous ».

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.