Publicité

30 mars 2020 - 14:00 | Mis à jour : 31 mars 2020 - 14:16

PANDÉMIE COVID-19

Les commerces essentiels fermés le dimanche pour tout le mois d'avril

Sylvio Morin

Par Sylvio Morin, Chef des nouvelles

Pour tout le mois d'avril, les commerces dits « essentiels » devront être fermés le dimanche, a décrété aujourd'hui le premier ministre du Québec, François Legault, lors de son point de presse quotidien sur la crise du coronavirus.

Seuls les dépanneurs, les stations-service, les pharmacies et les restos qui offrent des repas à emporter pourront demeurer en opération cette journée. Le but, a indiqué M. Legault, est de « donner un répit » aux employés des établissements de grande surface, comme les supermarchés.

Par ailleurs, le nombre de cas confirmés de la COVID-19 pour l'ensemble du Québec a fait un bond de 590 depuis hier pour atteindre 3430. On compte de même trois décès de plus, ce qui en fait 25 jusqu'à maintenant. Des 235 personnes hospitalisées, 78 le sont aux soins intensifs, soit presque le même nombre qu'hier, ce qui est une « bonne nouvelle » de dire le premier ministre.

D'entrée de jeu, M. Legault a reconnu que la « bataille est longue » et  que la crise « va durer encore des semaines ». C'est pourquoi, il estime qu'il faut « garder le moral [... ] car la santé mentale est aussi importante que la santé physique ». Il a ainsi inviter les personnes qui éprouvaient des problèmes en la matière « d'aller consulter ».

Au sujet de l'approvisionnement du matériel de protection personnelle, le premier ministre a rappelé que tous les états essaient de passer des commandes. « On est pas différents des autres, on est correct pour l'instant mais si la courbe s'étire, on va en avoir besoin de plus », a-t-il fait remarquer en indiquant que les autorités regardaient la possibilité de réutiliser les masques N-95 après désinfection. M. Legault compte éventuellement faire appel aux entreprises québécoises qui ont pris en charge de fabriquer du matériel sanitaire pour les professionnels de la santé.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.