Publicité

19 mars 2020 - 16:52

Nicolet annonce l’abaissement du taux d’intérêt des taxes municipales jusqu'au 15 avril

Par Salle des nouvelles

Au nom de ses collègues du conseil municipal nicolétain, la mairesse Geneviève Dubois annonce aujourd’hui l’abaissement du taux d’intérêt pour les taxes municipales jusqu’au 15 avril prochain.

« Nous pensons que certaines personnes n’étant actuellement pas au travail peuvent avoir une situation plus précaire tout comme certains commerçants. Lundi prochain en séance à huis clos, nous allons donc adopter une résolution abaissant à 0 % le taux d’intérêt exigé pour les taxes municipales impayées, tant pour les propriétés résidentielles que commerciales, et ce, jusqu’au 15 avril 2020 » souligne la première magistrate qui ajoute que la situation sera réévaluée au besoin.

Cependant, il est bon de rappeler que c’est avec ces mêmes taxes que peuvent être engagées les dépenses courantes de la Ville.

Tous ceux qui sont donc en mesure de respecter l’échéance du premier versement de taxes sont tout de même invités à le faire.

Bâtiments municipaux fermés au public, invitation à favoriser l’achat local et à continuer d’encourager les commerces, collaboration à la MRC pour les impacts et mesures économiques ainsi que la gestion de crise font actuellement partie du quotidien de l’administration municipale de Nicolet.

Rappelons en terminant que la Ville de Nicolet continue d’évaluer chaque jour la situation et ajustera ses activités en conséquence.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.