Publicité
4 septembre 2019 - 09:00

Le nouveau périmètre délimité sur la carte de la Zone d'intervention spéciale (ZIS) est maintenant disponible depuis le 26 août 2019 en fin d'après-midi

Une nouvelle cartographie de la ZIS à Bécancour

Par Salle des nouvelles

Le nouveau périmètre délimité sur la carte de la Zone d'intervention spéciale (ZIS) est maintenant disponible depuis le 26 août 2019 en fin d'après-midi.

À l'intérieur de cette nouvelle proposition, de nombreuses résidences bécancouroises ont été soustraites de ce périmètre. La Ville a étudié cette nouvelle proposition en comparant les données afin de vérifier si les demandes de retraits émises à la mi-août ont été considérées. Après analyse, nous sommes relativement satisfaits de la nouvelle cartographie proposée par le ministère. 

De façon générale, ceux qui étaient dans la cartographie municipale des zones inondables 0-20 ans et 20-100 ans, y demeurent. 

Ainsi, la version de la ZIS, présentée le 26 août, prendra effet telle que proposée. 

La Ville de Bécancour invite les citoyens touchés par cette mesure à consulter la carte interactive disponible sur son site Internet, permettant de prendre état de leur situation, à l'adresse http://jmap.ville.becancour.qc.ca:8085/citoyens_web/.

D’ici le printemps prochain, la Ville rédigera une politique sur les inondations qui sera sous le signe de la responsabilisation de chaque citoyen riverain face à sa propriété et ses biens. 

Si vous avez des questions à ce sujet ou avez besoin de soutien, veuillez contacter la Ville de Bécancour au 819 294-6500. 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.