Publicité
2 mai 2019 - 13:34 | Mis à jour : 13:44

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, propose quatre mesures pour encourager et soutenir ces familles

Des mesures d’appui proposées aux familles trifluviennes

Par Salle des nouvelles

Le candidat à la mairie de Trois-Rivières, Jean-François Aubin, propose quatre mesures pour encourager et soutenir les familles trifluviennes.

Il s’agit de l’implantation de joujouthèques dans certaines bibliothèques, de l’ajout de deux activités pour les moins de 5 ans, d’une tarification sociale pour les camps de jour afin de faciliter la participation de tous les enfants et de la remise d’un arbre à chaque naissance.

Des joujouthèques dans les bibliothèques

« Tout au long de la campagne, j’ai croisé plusieurs familles qui m’ont parlé de leurs préoccupations. Par ces annonces, je veux bonifier ce que la Ville fait déjà pour les familles. Cela s’ajoute à certaines annonces que j’ai faites qui auront une incidence sur la famille tel un meilleur soutien aux associations de sports amateurs », a expliqué Jean-François Aubin.

L’idée d’ajouter une joujouthèque à l’intérieur d’une bibliothèque, c’est-à-dire une section où l’on peut emprunter des jouets, viendrait compléter l’offre faite aux familles dans nos bibliothèques. Le candidat souhaite débuter par un projet-pilote pour en évaluer les retombées.

Des activités pour les tout-petits

M. Aubin précise que les familles lui ont souvent mentionné qu’il y avait peu d’activités pour les 5 ans et moins à Trois-Rivières, en particulier hors de la période estivale. Il proposerait au Conseil municipal que les services des loisirs de la Ville organisent deux activités par année pour ce groupe d’âge.

Des camps de jour pour tous

Selon M. Aubin, plusieurs enfants de familles à faible revenu ne fréquentent plus les camps de jour depuis qu’il y a eu une hausse des tarifs et cela, même s’il y a un fonds d’aide.



« Plusieurs familles ne connaissent pas ou n’osent pas demander de l’aide. Cela fait en sorte que des enfants sont privés de l’expérience positive d’une participation aux camps de jour. Il y a un principe qui s’applique dans différentes villes qui s’appelle la tarification sociale et qui consiste à élaborer un prix différent pour les familles en situation financière difficile ou précaire. Voilà ce que je souhaite mettre en place », a mentionné également le candidat.

Un arbre par naissance

Finalement, Jean-François Aubin souhaite remettre un arbre pour chaque nouveau-né qui grandira au fil des années en même temps que l’enfant. Ces arbres seront plantés sur un terrain désigné par la Ville avec l’identification de chaque enfant près de l’arbre.



« Nous sommes fiers d’avoir une ville verte qui soutient ses familles, voilà le message que je souhaite envoyer », a affirmé Jean-François Aubin.

Il précise que le coût de ces mesures était déjà inclus dans le cadre financier déposé le 30 avril dernier.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.