Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
7 juillet 2018 - 15:30

Bilan commercial du centre-ville Un 2 e trimestre très encourageant

Trois-Rivières Centre, la société de développement commercial du centre-ville, dresse un bilan commercial positif pour le 2e trimestre. Dix nouvelles entreprises ont ouvert leurs portes, générant des investissements de plus de 3,2 millions de dollars en plus de créer 83 nouveaux emplois.


De ce fait, le taux de vacances des rez-de-chaussée a chuté sous la barre du 6%. « Nous
sommes pratiquement au seuil d’équilibre. En deçà de 5%, la rareté se fait sentir et cela
met de la pression sur les coûts des loyers » a précisé Mathieu Lahaye, directeur général.
Actuellement 44 locaux sont disponibles, ce qui totalise moins de 100 000 pi2 à louer.
« C’est une excellente nouvelle. Il va sans dire que les investissements au restaurant Le
Brasier 1908 ainsi qu’au Memphis Cabaret sont des éléments importants qui ont joué en
faveur de cette diminution » ajoute Patrick Dupuis, président de l’organisme.


En ce qui a trait aux bureaux professionnels, le taux de vacances à diminué de 0,1% et
s’établit maintenant à 12%.

« C’est encore beaucoup et nous maintenons nos efforts, avec nos partenaires, pour continuer à attirer des professionnels au centre-ville. Nous avons encore 200 000 pi2 à louer, mais nous avons bon espoir que le rayonnement important dont profite actuellement Trois-Rivières viendra nous aider à atteindre nos objectifs » a indiqué Mathieu Lahaye.

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.