Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
24 juin 2018 - 08:00

Retour de l'horaire d'été et des promotions pour la STTR

Par Salle des nouvelles

L’horaire estival à la Société de Transport de Trois-Rivières (STTR) débute aujourd'hui, et ce, jusqu’au dimanche 19 août inclusivement. C’est aussi le grand retour des promotions estivales qui sont désormais très attendues des Trifluviens. Ces promotions offrent à tous la possibilité de se déplacer à peu de frais et de sortir davantage pour profiter de la belle saison et des soirées de festivals.

2 pour 1 Passe Jeunesse

Les jeunes de 21 ans et moins ont la chance d’avoir le titre Jeunesse en version 2 pour 1. Un titre Jeunesse estival valide pour les mois de juillet et août au prix d’un seul mois, soit 56,75 $.

Promotion à 1 dollar

Durant l’horaire estival, les soirs et les fins de semaine (en semaine dès 18 h, et les samedis et dimanches toute la journée) les Trifluviens de tous âges pourront prendre l’autobus pour seulement un dollar (1 $) le passage !

À noter durant l’horaire estival :

Le service des EXPRESSBUS #21 et #22 prend une pause; de retour le lundi 20 août.

Puisqu’ils ne fonctionnent que les jours de classe de la commission scolaire Chemin-du-Roy, les EXTRAS s’arrêtent également durant la période estivale; ils reprendront lors de la rentrée scolaire.

Fête nationale et Confédération

La STTR informe les Trifluviens que les autobus seront en service pendant les deux journées suivantes :

• Fête nationale du Québec, le dimanche 24 juin;

• Confédération, le dimanche 1er juillet.

Les autobus circuleront toutes les 60 minutes, selon l’horaire du DIMANCHE BONIFIÉ, soit de 8 h 45 à 00 h 10. Veuillez noter que la tarification sera la même que le dimanche, soit un dollar (1 $) le transport.

Pour plus d'informations concernant la STTR, cliquez ici.

 

 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.