Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
30 octobre 2017 - 14:31

Guillaume Boyer nommé directeur des ventes et responsable des opérations

Par Salle des nouvelles

L’organisation des Aigles de Trois-Rivières annonce l’embauche de Guillaume Boyer au poste de directeur des ventes et de responsable des opérations. Il sera entouré par le président, Marc-André Bergeron, le directeur général, René Martin, et le directeur des communications et du marketing, Simon Laliberté, toutes des personnes qui entreprendront leur sixième saison au sein de l’organisation.
 
Guillaume Boyer a occupé le poste de directeur régional pour l’entreprise Groupe Signalisation pendant 6 ans. Très impliqué dans la communauté d’affaires de la région, il compte solliciter les grands joueurs de la Mauricie et du Centre-du-Québec pour les rallier derrière les Aigles.
 
« Depuis leur naissance en 2013, les Aigles sont très impliqués auprès des jeunes et de la communauté. Je souhaite donc augmenter le sentiment d’appartenance des entreprises envers leur équipe de baseball professionnel, mais également les Aigles Junior Élite et les Aigles de la Mauricie AA», mentionne Boyer qui assumera aussi certaines tâches aux opérations du Stade Stereo+ pendant la saison. 
 
Le directeur général, René Martin, présente le jeune homme de 28 ans comme une personne dynamique, organisée et dévouée.
 
« Ce n’est pas une cachette pour personne, les ventes corporatives et terrasses représentent une énorme part de nos revenus. En ce sens, Guillaume occupera un poste clef au sein de notre groupe. Nous avons énormément confiance en lui pour former une équipe de vente de premier plan», explique Martin.
 
Par ailleurs, Bobby Baril, vice-président la saison dernière, ne sera pas de retour la saison prochaine, puisqu’il est dorénavant à temps complet avec les Capitales de Québec. 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.