Publicité
LaPlaza - Centre d'achats en ligne
9 juin 2017 - 10:24

Un rendez-vous à ne pas manquer

Phénix: Enfin à la maison

Par Salle des nouvelles

Samedi prochain, Le Phénix de Trois-Rivières jouera son tout premier match à domicile au séminaire st-Joseph, et ce, contre les puissants Chiefs de la Beauce. 

Un évènement à ne pas manquer 
En entrée de journée, une courte cérémonie se tiendra en l’honneur du président honorifique 2017, Keith Sanscartier, #23  de l’université de Sherbrooke. Par la suite, il y aura présentation des joueurs du Phénix de Trois-Rivières et des Chiefs de la Beauce, le tout animé par le plus que renommé Pierre-Louis Paquin. Sur le pouls de 13h, les hommes de Coach Dumas auront à faire face à un défi de taille face à l’équipe des Chiefs. Non seulement les Beaucerons sont les champions en titre de la province, mais ils se présentent actuellement au deuxième rang de la ligue semi-professionnelle du Québec  avec un rendement de 128 points pour et zéro point contre en seulement deux parties. Finalement après la rencontre, l’équipe du Showcases de Montréal affrontera les natifs de Québec au coup de 16h.

Sur place pour vous divertir animateurs, DJ, Stand de rafraîchissement, et cantine sous la supervision du Resto-bar l’Officiel. Venez en grand nombre encourager votre équipe locale et vivre une expérience inoubliable avec la grande famille du Phénix de Trois-Rivières. 

Le Phénix de Trois-Rivières : « WE NOT ME » 

Publicité

Commentez cet article

Un ou plusieurs champs sont manquants ou invalides:





L'Écho de Trois-Rivières se réserve le droit de ne pas publier ou de retirer les propos diffamatoires, obscènes, ainsi que les commentaires discriminatoires, tout comme ceux incitant à la haine ou la violence. De plus, l'écriture phonétique et les messages écrits en lettres majuscules ne seront pas acceptés.

Vous souhaitez commenter cet article ? Faites-le de façon intelligente. Quoique certains internautes se croient à l’abri en publiant des commentaires et en nous donnant de faux courriels, il est très facile de les retracer. En cas de plainte pour diffamation ou menaces, L'Écho de Trois-Rivières collaborera avec les autorités en leur remettant les informations desdites personnes.